Diététicien.nes nutritionnistes, 4 choses à faire après l’obtention de son diplôme en diététique

22/6/2021

S’inscrire à l'Agence Régionale de Santé (ARS)

Cette étape est obligatoire et vous permettra d’obtenir votre fameux numéro ADELI. Pour obtenir ce dernier, il faut contacter l’agence départementale de votre lieu d’installation. N’oubliez pas : votre numéro ADELI change dès que vous changez de lieu d’activité principale (par département). Vous devrez donc refaire la démarche pour obtenir un nouveau numéro ADELI.

S’inscrire à l'URSSAF

Comme pour l’ARS, cette étape est obligatoire. Elle vous permettra d’obtenir votre numéro SIRET. C’est à ce moment que vous choisirez votre statut : auto-entrepreneur ou profession libérale. Pour ce faire, rendez-vous sur le site des formalités des entreprises (CFE) : Centre de Formalités des Entreprises (urssaf.fr).

Souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP)

Cette souscription est obligatoire et couvre les éventuels dommages créés dans le cadre de votre activité professionnelle. Il existe des centaines d’assureurs. Vous pourrez trouver de nombreux contacts sur internet.

Souscrire une Association de Gestion Agrée (AGA)

Cette étape n’est pas obligatoire mais fortement recommandée. Une AGA est une association à but non lucratif qui travaille avec l’Etat et qui se charge de vérifier vos comptes. En plus de cela, en souscrivant une AGA, vous évitez une majoration d’impôts, vous diminuez vos risques d’avoir un contrôle fiscal et vous pouvez bénéficier de conseils pratiques pour le développement de votre activité.

Dans le module « Bases des bonnes pratiques pour développer son activité libérale » de Sonia Omari, responsable partenariats chez “Simplébo” , vous trouverez les conseils essentiels pour en apprendre davantage sur ce thème.

Derniers Articles

Tous les articles
2 mains tenant un coeur entre leurs doigts

4 points clés pour optimiser son activité et dynamiser son cabinet de diététicien.ne nutritionniste

Ouvrir son propre cabinet de diététicien.ne nutritionniste demande beaucoup de réflexion et est un grand pas à franchir ! Mais une fois que c’est fait, le travail ne s’arrête pas là. Pour vous aider à faire fonctionner votre toute nouvelle activité libérale, voici les 4 points clés pour optimiser et dynamiser votre cabinet de diététicien.ne nutritionniste.

Développer
2 mains tenant un coeur entre leurs doigts

L’Entretien Motivationnel dédié aux diététicien.nes nutritionnistes : un état d’esprit, 4 clés pour l’incarner

L’entretien motivationnel (EM) un style de conversation, collaboratif, où l'on explore en profondeur, l'ambivalence d’une personne, en l’aidant à verbaliser ses propres raisons de changer et sa capacité à le faire. L'EM permet de partir de ce que vit et ressent réellement une personne, grâce à une écoute sincère et empathique, où on ne cherche ni à convaincre ni à fournir des solutions. Alors, comment faire pour incarner cet état d’esprit en tant que diététicien.nes nutritionnistes ? Voici les 4 clés de ce savoir-être fondamental.

Améliorer
2 mains tenant un coeur entre leurs doigts

Comment accompagner vos patients à dépasser leurs blocages grâce à l’hypnose conversationnelle ?

L’hypnose conversationnelle permet en outre de débloquer certains comportements, certaines causes de maux, de soulager des angoisses, des douleurs, de libérer des ressources… En tant que diététicien.nes nutritionnistes, elle peut s'avérer un outil précieux pour aider nos patients à lever certains blocages.

Soigner TCA